JOUR 5 – Championnat FFPS Bateau 2017 (Seine – 91)

C’est en Seine, dans le 91 que se sont déroulées deux nouvelles étapes du championnat challenger bateau de la zone nord et bien entendu nous y étions !

L’objectif : Valider notre 4e date et marquer un maximum de points en se positionnant le mieux possible dans la tête du peloton.

Mais on le sait, c’est loin d’être simple ; Ces deux manches s’annoncent compliquées au vu de la très maigre activité des poissons lors de nos sorties loisirs sur l’Oise mais cela n’a fait que nous renforcer mentalement.

En effet, nos dernières sorties dans l’Oise, nous permette d’avoir une idée de ce qui nous attend : Les silures sont plutôt actifs (cf nos dernières sessions) mais nous ne sommes pas très bon pour les débusquer … Les perches sont quant à elles bien cachées est pas très actives en bordures, il faut les trouver et les énerver. Le sandre on ne compte pas du tout dessus, cela fait malheureusement trop longtemps que l’on en a pas touché. Et pour ce qui est du King (le brochet), il faut espérer qu’il soit actif …

Bref, le programme n’est pas réjouissant et malheureusement pour enfoncer le clou, la météo s’annonce pluvieuse une bonne partie de la journée et légèrement venteuse.

Stratégie

N’ayant pas eu l’occasion de faire un prefishing, le parcours que nous avons prévu repose uniquement sur les informations collectées via Google Earth et grâce à la bathymétrie fournie par l’application BeOnSil.

Après discussion avec les potes ; On arrive enfin à se fixer un plan. Le principe est simple, on va remonter tout le bief soit 6-7km en direction de la fosse la plus profonde. On n’a pas d’étapes précises, mais les péniches, piles de ponts et quais seront sur notre chemin et c’est-elles qui seront travaillées (si elles seront libres lors de notre passage).

Notre parcours durant l'épreuveLe tracé rouge représente notre parcours

Les techniques de pêche utilisées seront polyvalentes et dispatcher entre nous deux :

  • Damien va essentiellement utiliser des leurres souples mais à toutes les sauces : verticale, linéaire et grattage (en fonction des spots).
  • Pour ma part, ma pêche sera orientée power fishing en utilisant des techniques énergiques et agaçantes dans le but de localiser et toucher les poissons actifs : crankbaits, plomb palette et spinnebait.

⇒  Nos montages ne seront pas très sélectifs pour essayer de viser toutes les espèces et faire du volume. Va falloir prier pour tomber sur du gros et ne pas casser.

C’est à peu prêt tout … On est prêt, on sait ce qu’on va faire. Plus qu’à attendre le top départ et tout donner pour atteindre notre objectif.

La Pêche

Après un petit déjeuné avec les copains, Damien comme à son habitude, fait jouer sa chance légendaire et tire au sort la vague 1 … Notre départ est donc prévu pour 11h00.

Le top départ est donné sous une pluie battante, notre premier arrêt est une péniche. Branle-bas de combat, je passe au plomb palette et Dam’s gratte les contours au LS. Je sortirai alors deux perches non maillées. C’est un bon début même si le chemin est encore long.

On continuera ensuite notre trajet jusqu’à la fosse en passant sur tous les spots potentiels en alternant les différentes techniques. Pour l’instant, ce qui fonctionne le mieux c’est le plomb palette mais je tombe uniquement sur des perches non maillées entre 20-24 et c’est pas vraiment ce que l’on dont nous avons besoin. Damien au souple n’arrive quant à lui pas à concrétiser mais il insiste et ne lâche rien.

Plus de la moitié du temps réglementaire s’est écoulé et la pluie c’est enfin calmée ; Nous arrivons dans le secteur de la fosse que nous avions repérée à l’aide de l’app BeOnSil.

La prospection de la fosse débute. Damien est en verticale quand soudain, sa canne se plie. C’est lourd ! Cela ne peut être qu’un silure ! Damien gère alors son combat à la perfection. C’est rapide et sans bavure ; Damien ramène le gros chat à proximités, je l’attrape et le colle dans le bateau commissaire qui nous voyant en combat c’était immédiatement rapproché.

Après mesure, c’est un silure d’1m20 que soulève fièrement Damien. Ce qui nous fait gagner 600 points puisque le silure est coef 0.5.

Ce silure est tombé à pic, on commençait à faiblir mais à partir de ce moment l’adrénaline va nous permettre de tenir jusqu’à la fin.

On a insisté sans interruption sur la zone du silure ainsi que des postes avoisinants mais seulement des perches non maillées nous rendront visites et qui la plus part du temps se situent en pleine eau, à bonne distance de la bordure.

Sur le chemin du retour, alors que le soleil commence enfin à faire son apparition, on s’arrêtera sur un dernier poste. Le spot est propice, une grosse partie de la zone est recouverte de nénuphars et la bordure est encombrée par des branchages. Dès mon premier lancé (au crankbait ) je touche une perche (non maillée) suivie par quelques unes de ses congénères. Du coup, on fera nos derniers lancés de la journée sur ce spot qui sera très productif en perche non maillée au crankbait (pour moi) et au leurre souple en linéaire (pour Dam’s).

Pour nous la manche est terminée, les derniers bateaux arrivent et en discutant avec les potes notre constat se confirme : la pêche a été difficile pour tout le monde et notre seul poisson va probablement nous permettre d’être dans le top 5… Vivement le classement.

Résultats / Conclusion & Remerciements

Vers 20h00, les résultats tombent et surprise on est sur la 3e marche du podium ! C’est vraiment génial on n’y croyait pas trop ! L’objectif du samedi est rempli ! Vivement dimanche pour la seconde manche !

La soirée se terminera autour d’un bon barbecue et dans une ambiance conviviale avec les autres pêcheurs.

Un grand merci à Christophe Maffezzoni, les bénévoles et responsables de la base nautique de Port Saintry et de Draveil !

Et sans oublier notre fidèle sponsor Dreux Pêche !

À++ pour de nouvelles aventures au bord de l’eau.

Laisser un commentaire