JOUR 2 – Championnat FFPS Bateau 2017

6h45, le réveil sonne, c’est l’heure ! L’heure de prendre notre revanche sur les Bigs Pike de la base de loisirs de Boucle de Seine.

La nuit fut courte mais suffisante pour nous remettre d’aplomb et prendre assez de recule pour affronter cette nouvelle journée de championnat.

Remise en cause

La veille nous avons fait une dizaine de poissons mais tous non maillé. Notre stratégie globale a donc été efficace mais il faut affiner le zoning et le choix des leurres (Augmenter leur taille ? Éviter les billes ?) pour essayer de trouver les plus gros spécimens.

Il faudra également prendre en considération que c’est un jour 2 donc plus difficile (en théorie) :

  • Les zones ont été martelée​s, la méfiance des poissons est probablement plus importante et les poissons piqués la veille seront moins mordeurs.
  • La fatigue sera probablement au rendez-vous -> Il faudra donc coûte que coûte garder le mental et pêcher jusqu’au bout ! Ne rien lâcher !

Enfin, Il ne faudra pas négliger la météo : la matinée sera sans vent et ce n’est pas terrible pour la pêche du broc. Les prévisions indiquent que le vent se lève vers midi … il faudra rester vigilant, cela permettra peut-être un sursaut d’activité.

Stratégie

Nous avons adapté notre stratégie en prenant en compte un maximum d’informations de la veille :

On change de secteur, on focus en priorité la pleine eau, on favorise le stop and go pour insister d’avantage et pecher plus lentement.

Damien joue la sécurité en utilisant des leurres souples de taille 6-8 pouces tandis que moi j’alterne différentes techniques (jerk, cranking, lipless, spinner .. ) afin peut être de peut être trouver un pattern payant.

C’est parti

Cette fois-ci les vagues sont inversées, nous commençons en 3e vague.

Notre nouvel zone étant assez éloignée du départ, notre temps de pêche en sera un peu réduit mais on assume notre choix. Encore une fois peu de bateaux sont sur le même filon que nous et c’est tant mieux.

La matinée est longue, très longue. Pour ma part, je compte deux suivis de mini broc et pour Damien rien, aucune touche. La pression monte, il ne faut absolument pas se retrouver dans les mêmes circonstances que lors de la première manche.

Les commissaires de passage nous signalent que c’est pareil pour les autres pêcheurs, dans un sens c’est bien car cela nous permet de garder la tête froide et ne pas se mettre une pression supplémentaire.

En fin de matinée, on se déplace à nouveau sur une nouvelle dérive et le vent commence à se lever …

Vers 13h00, Damien prononce le mot magique ‘fish’ ! C’est pendu et c’est pas un zizi. Ouhaouuu ni une ni deux je saute sur l’épuisette et la plonge dans l’eau pour réceptionner ce précieux poisson.

La mesure prise, le commissaire déclare 655 mm. Purée, Dam’s on est classé ! Sur le bateau le moral fait un bon de 100%, en plus on apprend que très peu de poisson sont sortis.

Maintenant faut en faire un second pour sécuriser notre place et espérer faire un saut dans le classement. Ce nouveau poisson, on le veut vraiment ! Il faut tout donner !

Ni une ni deux, on continue d’avancer en Stop and Go sur la même dérive. Pour optimiser nos chances, on est tous les deux alignés sur le pattern qui à séduit le broc de Dam’s : Animation lente en linéaire, tête 10g sur un Keitech swing impact 6′ Blanc.

Moralement on est au top, on se répète sans cesse qu’il nous faut un deuxième poisson pour ne rien lâcher. Bref on y croit !

Et puis arrive le moment tant espéré, Damien annonce à nouveau ‘poisson‘ ! Mon joker a encore frappé ! Dam’s maîtrise a la perfection son fish et de mon côté, je saute  sur l’épuisette. Hop direction le vivier, plus qu’a attendre le passage des commissaires.

Un peu plus tard, la mesure est prise, la réglette officielle FFPS indique 661mm. On est a donc 2 poissons et c’est parfait ; D’autant plus que les commissaires (qui essaient de garder un peu de suspense) laisse à penser qu’on est bien positionné car très peu de poisson ont été capturé.

Inutile de vous dire qu’a ce stade nous sommes aux anges, Damien se voit déjà sur le podium, avec les popom girls et le champagne qui coule a flot. J’essaie de calmer le jeu mais pour ma part je ne cache pas non plus ma joie.

Il reste encore deux heures de pêche (c’est énorme, tout peu encore arriver). Petit à petit le doute s’installe​, surtout que l’on voit le nombre de prise autour de nous grimper … Il nous faut encore un fish 🙂 pour vraiment vraiment asseoir le score.

Puis, pour une raison que je j’ignore (le temps et l’excitation peut être), on décide bêtement de stopper notre dérive et de passer par une nouvelle zone pour prendre la direction de l’arrivée. Dans un sens cela nous permis d’éviter d’être en retard pour la remise des fiches de marques mais d’un autre côté, on regrette de ne pas avoir continué dans notre lancé…

Le temps passe, notre dérive nous emmène doucement sur la ligne d’arrivée​, sans aucune nouvelle touche.

Fatigué,  On continuera d’insister jusqu’à la dernière minute … Puis l’heure de fin sonne, il est temps de ranger les cannes et de remettre notre précieuse fiche de capture.

Conclusion, Podium & Remerciements

Sur le ponton, nous retrouvons les copains, beaucoup sont très déçus et nous comprenons : La journée était vraiment plus compliquée que la précédente (et le peu de vent du matin y est probablement pour quelque chose).

Mais heureusement, Dam’s mon joker, a encore frappé ! GG mon Dam ! Tu nous a encore sorti d’affaire 😀

Plus tard, le classement tombe, bonne surprise car on termine deuxième ! Ce qui nous permet de marquer nos deux premiers points au classement général.

Le classement – Cliquer pour agrandir

Une fois de plus, c’est l’équipe DETRY/MANTOUX qui prend la première place (Impressionnant !) et la troisième place revient également à nos amis SEGUIN/SEGUIN qui une fois de plus nous démontre qu’ils sont vraiment très fort et constant (GG les gars ! Team Carna95 Represent !).

Le weekend se termine autour d’un verre avec les copains, à refaire la compétition, se marrer et à rêver déjà de la prochaine manche !

Merci encore à Régis Saintier, Alex Mazzia, Christophe Maffezzoni et le staff de la base de loisir pour cette belle journée.

Dédicace à la Team Carna95 et à notre partenaire DREUX Pêche !

Bruno 0 Poisson
Damien 2 brochets (661 & 655)

À++ pour de nouvelles aventures au bord de l’eau.

JOUR 1 – Championnat FFPS Bateau 2017

Ce weekend se sont déroulées les deux premières épreuves du championnat FFPS bateau de la saison 2017 et bien entendu nous étions de la partie.

Un moment que l’on attendait avec impatience et auquel on s’était préparé, techniquement, stratégiquement et mentalement.

Tout était réglé au millimètre prêt ! J’en profite pour remercier Dreux pêche pour nous avoir aidé à compléter nos derniers éléments matériel.

Ces deux manches avaient lieu à la base de loisirs Boucle de Seine à Moisson (78) et c’est un endroit que l’on commence à connaître… Alllezzzz là !

Stratégie

Pour nous préparer, nous avions profité d’un dimanche pour prefisher et vérifier nos acquis de l’année dernière (Un compte rendu est disponible sur le blog).

Ce prefishing, nous a surtout permis de tracer notre feuille de route et nous fixer un cap à tenir. Un point très important, car ne pas savoir où aller, c’est perdre du temps. Et en compétition le temps c’est des lancer en moins !

Le prefishing c’était soldé par un brochet de 75cm pris à l’aide d’un jerkbait et des petits brochets au LS 6′ blanc

Au finale, pas vraiment d’informations valables mais suffisamment pour nous donner deux patterns de départ et nous mettre en confiance pour le jour J.

Notre plan était donc le suivant :

  1. Quadriller sans s’arrêter une zone que l’on avait prefishé ( Un choix basé sur le fait de pêcher rapidement et pour éviter d’être envahie par les autres pêcheurs).
  2. Chacun son leurre de départ, l’un au dur, l’autre au souple.
  3. L’un vise la bordure et l’autre la pleine eau.
  4. Le point le plus important : garder le mental ! Ne rien lâcher et quoi qu’il se passe : Lancer, Lancer et encore lancer.

Le day1

Le jour J est enfin arrivé ! Départ de la maison vers 6h15.

Les mise à l’eau débutent à 7h30, le briefing à 8h00 et la première vague est prévue à 9h00 (finalement cela sera plutôt 9h20).

Crédit : http://philfish.overblog.com/

Nous savons que 25 bateaux sont en lices (20 pour la zone nord-est et 5 pour la zone nord-ouest), pour nous c’est beaucoup car on a peur que les spots soient super full et si il y a une chose qu’on aime pas c’est bien ça. Mais d’après, d’un autre côté c’est une très bonne nouvelle pour le championnat FFPS.

Une fois sur place, c’est l’heure des retrouvailles ! Alex est dans la place, malheureusement seul car la ‘mobilette’ a eu un empêchement. L’équipe BARAN/BARAN (Tu nous a manques Pat, vivement que tu puisses former un nouvel équipage). Les SEGUIN/SEGUIN qui sont toujours aussi sympathiques et très humbles. Le jolie petit couple HIMBERT , l’équipe COURTEAU/LEBECQ, PERRAULT/RIGNAULT, Yanne GEINS, Ryusuke Hayashi etc. Et plein de nouvelles têtes sympathiques !

Après un déjeuné copieux, notre hôte Régis nous fait part du règlement de la base et du programme. Ensuite c’est au tour d’Alexandre Mazzia (représentant FFPS de la zone nord-est bateau) de nous faire part des nouveautés du règlement FFPS.

Nous avons été tiré au sort pour la deuxième vague sur cinq (vague de 5 bateaux). C’est bien, nous allons pouvoir être dans les premiers à pêcher et réserver notre dérive.

La pêche

Tout a bien commencé : Comme prévu notre zone n’est pas celle choisie par les autres compétiteurs (2-3 bateaux en plus de nous).

Cerise sur le gâteau, nous sommes les premiers arrivés et pouvons ainsi pêcher des zones ‘vierges’.

Nos lancés se sont enchaînés sans intermittence (hormis durant une courte pause déjeuné). Nous avons quadrillé de fond en comble notre zone et suivit notre plan technique à la lettre.

Le matin, nous faisons 5 brochets non maillés (le plus gros dois faire les 47). Juste de quoi garder le moral et nous laisser espérer que les plus gros brochet se réveillent.

Après avoir cassé la croûte et pris le temps de prendre du recule sur la situation, nous avons finalement décider de d’adapter notre stratégie en nous écartant des bordures pour pêcher d’avantage la pleine eau et tester une autre zone.

Malheureusement, le résultat est identique : seul les petits brocs viennent taper dans nos leurres. 4 nouveaux fishs (dont une perche) seront sortis de l’eau mais bien en dessous de la maille.

La journée se termine sans poisson maillé, le verdict est sans appel : Nous ne marquons aucun point.

Conclusion & remerciements

Une journée compliquée : Des poissons certes mais aucun n’a permis de faire monter notre score. La manche du lendemain s’annonce décisive, il ne faudra rien lâcher et surtout sauver la mise.

Classement Zone Nord-Ouest – Cliquer sur le classement pour le voir en grand
Classement Zone Nord-Est – Cliquer sur le classement pour le voir en grand

En tout cas, un grand BRAVO aux compétiteurs qui ont su trouver les gros poissons (26 poissons maillés en tout, dont 1 sandre et une perche).

Félicitations, à L’équipe DETRY/MANTOUX qui remporte la manche avec 3 brochets dont 1 métré, ils sont vraiment très fort.

Good game également à nos amis et collègues de la Team Carna95 : Les SEGUIN/SEGUIN qui ont frappé fort avec 4 poissons et qui décroche la seconde place ! Bravo les gars ! Force et honneur ????

Crédit : http://philfish.overblog.com/

Et enfin, une dédicace spéciale aux BARAN/BARAN pour avoir réussi l’exploit de sortir un sandre maillé ! Ouhaouuu quel pied ! J’en veux un moi aussi !

Et je ne peux pas terminer cet article sans remercier à nouveau Régis Saintier, Alex, les commissaires et les autres bénévoles pour l’organisation et l’accueil. MERCI.

Dans le prochain article, je vous ferai part du récit et de l’analyse du jour 2 du championnat.

Bruno 6 Brochets et 1 Perche (non-maillés
Damien 2 brochets (non-maillés)

À++ pour de nouvelles aventures au bord de l’eau.

Quelques sorties pour patienter

Pendant la fermeture du carnassier, nous avons trouvé un peu de temps pour tremper nos leurres (en toute légalité) dans le privé et en rivière​ 1e catégorie.

Je sortis à 4 reprises (dont 1 prefishing), voici un petit récit rapide de nos sorties de pêches :

Un petit tour dans le privé

La première sortie, s’est déroulée dans un domaine privé bien connu et très fréquentée par nos confrères pêcheurs. Ce terrain de jeu de 77 hectares contient une très forte densité de brochet (très éduqué) ainsi que d’autres espèces de carnassiers (sauf black bass et silures).

J’étais accompagné de mon acolyte Dam’s, son fils Tonin ainsi que de Mika et Pierre.

Nous avions deux objectifs : Faire découvrir la pêche en bateau à Tonin et nous confronter « en mode compétition » pour ajouter un peu de piment mais également​ en vue de nous préparer doucement à la reprise du championnat !

Nous avions constitué deux équipages : Les Papas (Damien, Tonin et moi même) contre les Touristes (Pierre et Mika).

L’objectif 1, a été rapidement atteint ! Le Tonin sort un zizi dans les 15-20 (au bout d’a peine quelques lancés) sous les yeux ébahis de son père et moi.

La suite de la matinée est moins satisfaisante, les lancés se succèdent sans relâche mais les poissons ne mordent pas.

En chemin, on croisera nos adversaires « les Touristes » qui comptabilisent 1 petit brocheton et 1 perche. Pour l’instant, Ils prennent le score puisque 1 poisson équivaut à 1 point.

45 minutes avant d’aller manger, Damien trouve son petit broc et Tonin en décroche devant nous 2 qui permettaient à coup sûr de prendre le score.

Vers 13h, c’est steak frite et on en profite pour faire les totaux. Les Touristes nous mènent de 2 points, le score est de 3 à 5. Dur dur ! Mais rien est perdu.

L’après midi commence difficilement​ mais tout le monde (enfin presque) sortira son épingle du jeu avec au moins un zizi et même un peu plus pour certains.

Pour ma part, je ne comprends pas, quelque chose ne va pas : aucun fish. Ma technique, animations et leurres sont pourtant les mêmes que les autres ! Bref , c’est un mystère que je me refuse à cacher derrière le c’est pas de chance…

Avant de terminer, Dam a eu la bonne idée et le bon réflexe de switcher sur une pêche de la perche en réduisant grammage et la taille du leurre. Le Résultat ne se fait pas attendre, sa canne se plie, c’est piqué et ça se bat plutôt bien ! La récompense : une perche (un steak) de 47 cm !

Hormis pour moi, le bilan de la sortie est plutôt positif ! Un Total de 14 poissons et une belle victoire des Touristes sur un score final de : 9 – 5 !

La technique qui a marché : Leurres souples de 4 pouces, très peu plombé afin de faire planer un maximum le leurre à sa descente puis ramener très lentement au ras des herbiers.

Montataire

Cette fois, c’est en première catégorie que cela se passe. Je suis accompagné de Mika et c’est lui le guide car c’est la première fois que je rencontre cette jolie rivière.

À première vue, difficile de trouver des spots marqués car ce bras de la rivière est longiforme. Cependant en prenant un peu le temps analyser ce court d’eau, on y trouve quelques coins propices : zone de courant, amortis, trou et souches d’arbre …

On a démarré doucement : De son côté, Mika loupe quelques touches et fait une petite perchette solitaire.

Pour ma part, c’est calme mais les lancés s’enchaînent et je ne doute pas de tomber à mon tour sur un poisson.

Soudain alors que j’ai les yeux rivés sur la rivière, j’entends le Mika s’écrier ‘poisson’ ! Dans la foulée, il prononce le nom d’une espèce que je m’attendais pas à entendre ‘ici’ : SANDRE‘.

En effet, on y croit pas nos yeux, c’est bien d’un sandre qu’il s’agit. Mika a réussi l’improbable, toucher un sandre en première catégorie dans un peu plus d’1 mètre d’eau !

Après avoir rendu sa liberté à ce beau poisson, nous reprenons notre pêche plus motivé que jamais.

Un peu plus tard, je jette mon montage texan à proximité d’une souche. Mon Leurre, tombe lentement au fond, j’attends une petite seconde avant de relever mon leurre. Alors que je commence à peine à le ramener, je sent une grosse lourdeur dans ma canne et la vois se plier.

Ouhaouuu, j’ai un truc c’est lourd mais cela ne combat pas, cela ne fait que tirer et me prendre du fil ?!? Ma canne light 2-7g est en souffrance, mais finalement avec difficulté et l’aide de Mika, j’arrive à remonter la bête et une nouvelle fois nous sommes sous le choc : C’est une masta Brême qui a engamé mon Leurre. Elle est monstrueusement Fat, d’ailleurs la sortir de l’eau fût très très sport !

Le reste de l’après-midi sera quand à lui très calme, seul une dernière petite perche se laissera surprendre …

Montataire 2

Une nouvelle et courte session avec l’ami Mika sur la même 1e catégorie que dans le récit précédent.

Nous avons tout d’abord pêché, le même tronçon que la fois précédente mais malheureusement cela c’est soldé par aucun fish.

De ce fait, nous avons décidé de partir un peu plus haut, sur un tronçon de la rivière que seul Mika avait déjà fait lors d’un concours de street fishing.

Un changement d’endroit plutôt efficace, le premier spot est une zone à fort courant sous un pont. Dès son premier lancé, dans une zone de calme à la limite du bouillon, Mika annonce fish et drop une grosse zébré sur la rive. Cette belle perche fait dans les 45, le Mika est à nouveau dans la place.

Pour ma part, je ne suis pas dans un bon jour, la fatigue de la semaine de boulot et les 2-3 leurres ne tarde pas à m’agacer, je suis limite à vouloir plier ma canne.

Finalement, je décide de continuer et repère un souche qui casse un peu le courant. Je lance un peu avant et laisse mon Leurre dériver doucement vers cet endroit. Le résultat ne se fait pas attendre, ma canne se plie et je ramène une petite perche de 20 bien dodu pour sa petite taille.

Plus tard, sur le retour, c’est à nouveau Mika qui trouve un poisson. Cette fois, il s’agit d’un petit brocheton qui était poste en bordure.

Et voilà, on a fait le tour de nos quelques aventures durant la fermeture du carnassier !

À++ pour de nouvelles aventures au bord de l’eau.

 

Préfishing Boucle de Seine

A deux semaines de la première épreuve du championnat FFPS Bateau, il était important pour Damien et moi de nous synchroniser, d’établir une stratégie et tester un peu l’activité des lieux (Boucle de Seine).

Ce plan d’eau est magnifique et très bien géré, la population de brochet y est dense. Bref c’est un super terrain de jeu et c’est un plaisir de s’y rendre à nouveau. On espère y trouver quelques surprises…

La session commence gentiment mais sûrement. Damien fais un petit brocheton au bout de seulement quelques lancés (le one up 6′ est presque aussi gros que le poisson) et il en décrochera un autre plus tard dans la matinée.

Le temps passe, et fort malheureusement les poissons ne sont pas mordeurs … Mais il fait beau et profiter du soleil depuis le bateau est un pure bonheur. Nous profitons de l’heure du midi, pour activer le pilotage auto en direction du prochain spot et casser la croûte.

Dam’s profite du beau temps pour faire une petite sieste !

 

Le repas terminé, la motivation est toujours intense et nous ne lâchons rien ; Ne trouvant pas les poissons​, nous en profitons pour élargir notre champ d’action et essayons d’explorer le maximum de zones.

Les heures passent et malheureusement nos efforts ne paient pas. Rien à déclarer, circulez !

C’est dans la dernière ligne droite que les choses ont légèrement bougé. Fatigué, le dos en vrac, Damien manque un nouveau petit Pike en animant son jerkbait avec des pauses suivies de tirés sèches.

Ni une ni deux, je passe du leurre souple au jerkbait en espérant que le pattern de Dam’s s’avère payant une nouvelle fois.

Vers la fin de la dérive, sur une pause, un Pike timide et curieux, s’approche de mon jerkbait … Je prolonge la pause, préviens Damien et mouline doucement pour faire repartir le leurre.

L’effet est immédiat, le Pike ne laisse pas passer sa chance et engame mon PN en un éclair ! C’est pendu, un combat vif, vigoureux commence. Après quelques rushs, Damien parvient enfin à glisser le brochet dans l’épuisette ! La mesure prise (740 mm), nous relâchons le poisson aussitôt que possible.

La session se termine sur un bilan assez mitigé mais suffisant pour nous mettre en confiance pour le jour J.

Bruno 1 Brochet
Damien 2 brochets

À++ pour de nouvelles aventures au bord de l’eau.