2 jours off pour la fermeture 2017 – Episode 2

Cet article est le récit de ma deuxième (voir l’épisode 1) et dernière sortie pêche de la saison 2017.

Cette fois, je suis en binôme avec l’ami Mika (le Dam’s étant overbooké, il n’a malheureusement pas pu se joindre à nous) et nous n’avons qu’une envie c’est valider le spot de la veille.

Pour rappel, la veille, nous avons trouvé LE bon spot à Sandre du moment sur notre bief de l’Oise (celui-ci nous avait permis de toucher deux magnifiques poissons).

Alors c’est parti, nous prenons la direction du hot spot, inutile de vous dire que nous avons matraqué la zone pendant pas mal de temps mais cette fois sans résultat.

Déçu, on décide de changer pour une zone similaire (un amorti à la pointe d’un îlot) en amont. Même scénario que le spot précédent, mais rien y fait, on est toujours bredouille et sans la moindre touche au compteur.

On se déplace ensuite dans le chenal proche d’une écluse (bien entendu, en respectant la limite de la zone de pêche réglementaire). La zone est calme, nous apercevons des gobages en surface et l’écho sondeur nous confirme que sous le bateau il y a beaucoup de poissons !

Après plusieurs tentatives en verticale, linéaire et grattage, nous n’arrivons toujours pas à provoquer une seule touche.

Changement de plan, on décide de redescendre en aval pour faire quelques bordures et un quai, en variant les techniques (linéaire/verticale). Mais c’est plus que calme et notre patience commence à atteindre ses limites.

Un peu avant midi, on décide de retourner sur le fameux hot spot de la veille (et notre premier de la matinée). On a quelques espoirs car la tranche horaire correspond aux prises de la veille, peut être que nos amis vont passer à table ?

On passera un petit moment à lancer en amont, direction la pointe de l’île mais ça ne marche pas. Mika me propose alors de vraiment se approcher de l’île afin de lancer au plus proche de la pointe dans très peu d’eau (on y aperçoit un héron poissons dans le bec, qui continuera sa pêche un bon moment … ).

Dès le premier lancé Mika annonce poisson, un beau combat commence, la canne est pliée, Mika se fait balader ! À plusieurs reprises je place l’épuisette dans l’eau sans que le poisson arrive en surface jusqu’au moment où un jolie sandre de 92cm pointe le bout de sa codale !

Excité comme une puce, Mika place le poisson dans l’épuisette. C’est bon ! Le fish est dans le bateau, il est tout simplement énorme ! L’adrénaline de Mika a dû mal à redescendre. On prendra quelques photos ainsi que le temps de le mesurer avant de remettre ce superbe spécimen à l’eau.

Bon c’est presque une certitude, il doit y en avoir d’autres ! C’est le moment de tout donner. On insistera un bon bout de temps mais ça ne fonctionne pas, fatigue et faim commencent à se faire sentir !

Allez, on reviendra après manger, on a vraiment besoin de faire un break.

Après avoir cassé la croûte (bien calorique, un grecque) nous sommes retournés sur le spot. Malgré nos efforts rien ne fonctionnera (remarque, le héron n’était plus là et le débit avait fortement diminué).

On a terminé cette journée sur 2-3 spots que l’on connaît bien en amont du bief mais sans aucune touche.

Perso, j’en peu plus. C’est terminé, trop de fatigue accumulée depuis la veille, j’ai la tête comme une pastèque. Il faut se résigner. Pour moi la saison 2017 est belle est bien terminée !

Le weekend (le dernier autorisé) qui suivit ces deux sorties, Mika sortira à plusieurs reprises du bord, celui-ci trouvera un nouveau hot spot et enchaînera plusieurs très beaux poissons, voici quelques photos :

À++ pour de nouvelles aventures au bord de l’eau.

Laisser un commentaire